Quelles sont les tendances en matière d’emballage ?

Emballage plastique

Depuis l’histoire de l’humanité, la perpétuation de la vie et la conservation des éléments de survie ont toujours motivé le comportement de l’homme. Il s’agit principalement de l’entretien et de l’emballage des éléments nécessaires au conditionnement de la vie qui sont en général des produits consommables. De nos jours, différents types d’emballage suivent le flux de l’évolution industriel et du développement socio-planétaire. Ainsi, pour améliorer au mieux ce système de rémanence, la tendance en matière d’emballage présente de grandes innovations croissantes, influencée par l’évolution actuelle du design, le progrès de l’infographie et la protection de la santé et de l’environnement.

Un emballage stylé

Tout d’abord, Le terme « design » est un mot anglais utilisé en français pour désigner un processus de création d’un style personnalisé, dans le but d’améliorer une communication visuelle et une interface d’un lieu ou d’un objet donné. Ensuite, on entend par le mot emballer, une technique individuelle ou socio-commerciale d’entretien et d’individualisation d’un élément. Ainsi, quel que soit le type de produit à emballer (liquide, solide, naturel, artificiel), avec ou sans durée de vie, à domicile ou industriel, les objectifs de l’emballage sont communs :

  • Conserver
  • Protéger
  • Transporter
  • Identifier
  • Et communiquer

Actuellement, en matière d’emballage, et particulièrement celle des emballages primaires, qu’on appelle aussi conditionnement, la tendance technique et commerciale, s’intéresse au « design » de l’emballage. D’ailleurs, un fabricant d’emballage vise à séduire les utilisateurs par l’application de divers styles d’emballage pratique et originale cliquez ici :

  • La couleur : pastel, uni, matte
  • La forme : géométrique, simple, pratique, décorative
  • Le texte : uniforme, monochrome, à grosse caractère
  • La matière : transparente ou fenêtrée
  • Le type : sac, flacon, boîte, bouteille, carton,

Un emballage connecté

Depuis ces dernières années, l’innovation de la technique d’emballage suit parallèlement l’évolution technologique et informatique. La tendance actuelle met en vogue l’emballage connecté. Par définition, c’est le synonyme de ce qu’on appelle « emballage intelligent » ou en anglais le « smart packaging ». Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une enveloppe connectée à internet via un appui comme le téléphone ou une tablette. L’infographie utilisée consiste à insérer une technologie de reconnaissance d’image ou des types de codes sur une étiquette ou directement sur les différents types d’emballage (primaire, secondaire, tertiaire). Pratiquement, il suffit de scanner ces codes pour être dirigé vers un contenu digital et accéder à l’information concernant le produit.

Ce procédé d’emballage futuriste se retrouve de plus en plus sur plusieurs produits de vente. L’application de cette révolution par l’industrie et pour les consommateurs est généralement commerciale, ciblant pour les deux côtés des fins rentables :

Fidélisation de la clientèle

Facilitation de l’accès des consommateurs aux produits

Réduction de l’empaquetage grâce à la réduction de surface d’impression de texte.

Traçabilité de la marchandise

Un emballage écologique

Effectivement, le packaging est un mot anglais qui désigne le conditionnement et l’emballage. Dorénavant, les sociétés de communication et de production de marchandises sont de plus en plus tournées vers la prévention de la santé et vers la protection de l’environnement. Face à la clientèle qui devient soucieux de la santé et de l’écologie, diverses entreprises adoptent la démarche éco-responsable. Cependant, la tendance vers l’éco-responsabilité consiste à conscientiser la technique d’empaquetage sur les différentes répercussions environnementales. Il s’agit avant tout d’instaurer et de mettre en œuvre des techniques objectives sur les différents types de matières d’emballage utilisées :

  • Matières biologiques renouvelables (biosourcés) : amidon, feuille de plante, maïs
  • Matières biodégradables comestibles par la faune aquatique : orge, blé
  • Matière biodégradables comestibles par la faune terrestre (biopolymère) : lipide, protéine
  • Matières biodégradables non comestible : bois, papier, carton 
  • Matières réutilisables : emballage plastique

De ce fait, l’emballage écologique dit « bio » présente un grand prestige et un lux mais aussi des inconvénients sur la perpétuation de l’entretien et le conditionnement durable des produits. Néanmoins, l’avantage se concentre sur la survie de la planète et aussi de l’humanité. Dès lors, existe-t-il une structure d’emballage spéciale destiné à conserver et à protéger le monde ?

Comment bien choisir son fournisseur d’énergie verte ?
Votre entreprise est-elle à la recherche d’une solution d’emballage sans culpabilité ?