Faut-il acheter ou louer son local professionnel ?

Au moment d’ouvrir sa nouvelle entreprise, il est souvent difficile de se décider à acheter ou louer son local professionnel. Il faut bien peser les avantages et les inconvénients pour ne pas prendre de mauvaise décision qui pourrait nuire à l’avenir de la société qui vient de voir le jour. On peut demander conseil à un tiers qui s’y connaît si on n’est pas sûr du choix que l’on va faire.

Acquisition de bien immobilier

Pour une entreprise qui vient de naître, il serait effectivement difficile de faire une acquisition de bien immobilier sans avoir recours à un emprunt. Cela rajoute donc à la charge alors que l’on vient juste de débuter. Mais passer ce cap difficile, l’immobilier représente un atout pour la société. Du point de vue organisationnel, vous êtes maître des décisions que vous faites dans l’entreprise. Que ce soit pour l’aménagement ou la disposition de tout autre élément du local. Du point de vue gestionnaire, cette acquisition donnerait plus de valeur à l’entreprise en s’inscrivant dans son patrimoine actif, si celle-ci est au nom de la société elle-même. Si l’immobilier est au nom d’un ou plusieurs dirigeants, cela est une tout autre histoire.

Le contrat de bail

Opter pour la location de locaux professionnels est souvent la solution privilégiée par les nouvelles entreprises. Celle-ci pallierait le problème de l’acquisition du point de vue financier et permettrait de concentrer les investissements de la société sur quelque chose de plus productif et rentable pour le moment. Avec un contrat de bail commercial, qui est le plus souvent adopté, l’entreprise serait plus en sécurité et elle est en mesure de déménager des lieux tous les trois ans. Elle peut donc jouir d’une bonne mobilité professionnelle. Le bail commercial est régi par le Code du commerce et fait appel à des utilisations commerciales, artisanales ou industrielles. Pour les professions libérales, le plus conseillé est le bail professionnel qui est un peu moins réglementé que le précédent.

Adoption de solution combinée

Cité plutôt, il y a le cas où l’immobilier appartient à un ou plusieurs dirigeants. Dans ce cas, ces derniers feront louer le local par l’entreprise en gardant les murs comme propriétés personnelles. Cela fait que les lieux sont à leur disposition et s’il y a cession de contrat entre les deux parties, le propriétaire peut continuer de mettre le local au service de l’entreprise ou aussi rompre le contrat de bail pour des usages personnels. Dans certaines situations indépendantes des précédentes, le chef d’entreprise opte pour une solution mixte où la société possède les locaux du bureau, mais loue d’autres surfaces comme les entrepôts. Cela est plus simple et n’encombre pas la société avec des problèmes complexes de déplacement ou autre.

 

Comment bien préparer une visite de bureaux d’entreprise ?
Bureau professionnel : quelles alternatives au bail 3/6/9 ?